histoiredesorel

De 1862 à 1931: La naissance d’une ville

Home »  De 1862 à 1931: La naissance d’une ville

1862
Sorel: La municipalité de William Henry reprend le nom de Sorel. ‚‚‚ Ouverture de l’Hôpital général (hospice et orphelinat) par les Soeurs Grises. ‚‚‚ Le 19 avril, la débâcle sur le Richelieu s’opère subitement et cause un désastre dans le port et des dommages considérables aux bateaux de la Compagnie de Navigation Richelieu. Aucune perte de vie.

1865
Sorel: Inondations en vents violents: La plupart des maisons de l’île-de-Grâce sont emportées par les flots et par le vent. 33 morts par noyade. ‚‚‚ Inauguration du nouveau couvent pour jeunes filles, rue Georges, à l’angle de la rue Phipps.

1867
Contexte: En mars, la reine Victoria donne la sanction royale et décrète que l’Acte de l’Amérique du Nord Britannique, aussi appelé Loi constitutionnelle de 1867) prendra force le loi le premier juillet. – Le premier juillet, John A. Macdonald devient le premier Premier ministre du Canada. Sorel: En octobre, arrivée des Soeurs de la Charité de Saint-Hyacinthe dont la dette est totalement payée par Jacques-Félix Sincenne et M. McCarthy. ‚‚‚ Ouverture du chantier naval Fréchette, Fréchette & Girard. Azarie Couillard-Després (in Histoire de Sorel.., édition de 1926, p. 311.) précise que: «On y emploie 50 hommes. En 1872, le Beaver, vaisseau de 140 pieds par 20, y est construit pour le compte de M. Tranchemontagne. L’ancien Fashion, de 108 pieds par 22 et demi, reconstruit à neuf, et qui portera le nom de Vermont et de Whitehall, de 109 pieds par 22 et demi, sont construits pour le compte de la Compagnie Sincennes & McNaughton». En 1869, 700 hommes travaillent dans les différents chantiers.

1868
Sorel: Hilaire Millier, curé de Saint-Pierre-de-Sorel de 1861 à 1874, fonde un collège classique dans la bâtisse de l’Académie. Outre le cours classique, la collège avait reçu pour mission d’organiser un cours industriel pour les jeunes se destinant à une carrière dans la commerce ou l’industrie. ‚‚‚ Les garnisons sous les ordres du gouvernement impérial partent de la ville.

1869
Sorel: Les Frères des Écoles Chrétiennes ouvrent une école, rue Prince.

1870
Sorel: Le 20 août, première édition du Courrier de Sorel. ‚‚‚ La briquetterie de James Sheppard produit plus d’un million de briques.

1871
Sorel: Selon l’analyse de Ronald Rudin (The development of four Quebec Towns, 1840-1914), plus de la moitié des ouvriers de Sorel travaillaient pour les deux entreprises de construction maritime de l’endroit. En 1911, les deux tiers des ouvriers travaillaient dans ce domaine, en haute saison dumoins..

«The two shipyards did expand their operations between 1871 and the start of World War I. The Richelieu shipyard which was employing 201 workers in 1871 steadily increased its workforce to 600 by 1901, while the various occupannts of the McCarthy shipyard incresed its workforce to 916 by 1911.»

Rudin note enfin que les incessantes menaces de fermeture ou de relocalisation de la part de ces deux entreprises dans le dernier quart du XIXe siècle, aurait été un facteur majeur de limitation dans le développement économique de la ville, les entrepreneurs et commerçants hésitant à investir dans un tel contexte. ,,, Ouverture d’une succursale de la Molson’s Bank , le 21 juillet. Le 26 du même mois, la Merchants’ Bank fait de même. Elles ont été les deux premières succursales bancaires à s’établir dans cette ville.

1872
Sorel: Michel Mathieu lance l’hebdomadaire conservateur le Courrier du Richelieu, qui paraît à Sorel jusqu’en 1874. ,,, Sanction de l’Acte pour incorporer la Chambre de Commerce de Sorel. Ce document stipule que jusqu’à la date de la première élection, R. H. Kittson en sera le président ; Cyrille Labelle, le vice-président ; A. A. Taillon, le secrétaires et MM. G. I. Barthe, J. B. L. Précourst, L. A. Sénécal, J. B. Brousseau, Ed. O’Heir, L. Leduc et A. Hibbard, conseillers. (Texte intégral de l’Acte)

1873
Sorel: En juillet, inauguration du premier aqueduc destiné à fournir aux citadins l’eau potable et à les protéger en cas d’incendie.

1875
Sorel: Érection canonique de la paroisse de Sainte-Anne-de-Sorel par détachement de celle de Saint-Pierre-de-Sorel ‚‚‚ Érection canonique de la paroisse de Saint-Joseph-de-Sorel par détachement de la paroisse de Saint-Pierre-de-Sorel.

1876
Sorel: Les rues de la ville sont éclairées au gaz.

1877
Sorel: Inauguration de la nouvelle bâtisse du Collège classique , une réalisation de l’architecte L. Z. Gauthier. La bénédiction solennelle L’expérience fut de courte durée, puisque, faute d’avoir pu obtenir les fonds attendus de la par du Conseil de l’instruction publique, l’édifice et le mobilier ont été vendus aux enchères en juin 1880. En 1883, l’Université de Lennoxville (aujourd’hui l’Université Bishop) a loué ce bâtiment pour y installer le Collège Lyncoln, qui a dû fermer ses portes en 1888. En 1893, les Frères de la Charité y ont opéré le Collège Mont-Saint Bernard, dont la vocation a maites fois changé au cours des décennies suivantes.

Collège Mont-Saint-Bernard, Collège Lyncoln

1879
Sorel: Inauguration, le 10 mars, du chemin de fer Sorel-Sutton. ‚‚‚ Le 20 mars, première édition du journal Le Sorelois. ‚‚‚ Le 12 juin, inauguration du kiosque central du Parc Royal par la fanfare de Sorel.

1882
Sorel: Le premier avril, inauguration d’une liaison ferroviaire entre Montréal et Sorel.

1883
Sorel: Ouverture d’un lycée anglais dirigé par le collège Bishop de Lennoxville. Fermeture en 1888.

1884
Sorel: Inauguration des travaux de construction de l’édifice de la Poste et des Douanes.

1885
Sorel: La Banque d’Hochelaga ouvre une succursale dans cette ville.

1889
Sorel: Le 21 mars, sanction de la loi constituant la cité de Sorel en corporation, dont le texte d’introduction se lit comme suit:

«Considérant qu’il est devenu nécessaire de conférer des pouvoirs additionnels à la corporation de la ville de Sorel, ayant nom « Le maire et le conseil de la ville de Sorel » et constituée par la loi 23 Victoria, chapitre 75, et les lois subséquentes qui l’amendent ;

Considérant qu’il est à propos de remplacer ces lois par une nouvelle loi constituant la corporation de la dite ville en une corporation de cité :

A ces causes, Sa majesté, par et de l’avis et du consentement de la Législature de Québec, décrète ce qui suit : »

Le premier juillet, le premier ministre du Québec, Honoré Mercier assiste à la cérémonie officielle à cet effet.

1895
Sorel: Le 17 février, inauguration de la liaison de chemin de fer entre Iberville et Sorel par la Delaware & Hudson Railway.

1896
Sorel: Inauguration, le 8 juillet, d’un pont de fer sur la rivière Richelieu. Il faudra attendre l’année 1900 pour que la South Shore Railway Company mettre en service une voie ferrée entre Sorel et la jonction de Bellevue et de Yamaska. ‚‚‚ Les Frères de la Charité acquièrent la bâtisse du collège classique (voir 1877) et ouvrent le collège commercial Mont-Saint-Bernard.

1898
Sorel: MM. Robidoux et Manseau ouvrent un chantier de construction de navires sur la rive gauche du Richelieu dans la municipalité de Saint-Joseph-de-Sorel. Au début du vingtième siècle les Chantiers Manseau employaient une vingtaine de personnes.

1902
Sorel: Fondation de la Compagnie Électrique de Sorel.

1903
Sorel: Éclairage de la ville à l’électricité.

1908
Sorel: La Sorel, Light and Power remplace la Compagnie Électrique de Sorel.

1911
Sorel: M. Jean-Baptiste-Théodule Lafrenière, maire de 1910 à 1919, fait procéder au transport des corps qui reposaient au vieux cimetière anglican. Sur ce terrain, on construit de nouveau poste de police et des pompiers.

1914
Contexte: Le 28 juin, début de la Première Guerre Mondiale. – Le 4 août, la Grande-Bretagne déclare la guerre à l’Allemagne. (Sur le Canada dans la Première Guerre: Encyclopédie Canadienne) Sorel: Pendant la guerre 1914-18, plusieurs vaisseaux de fort tonnage sont construits aux chantiers Leclaire, sous la direction de M. Louis Beaulac.

1915
Sorel: La Fanfare des Zouaves de Sorel donne son premier concert, à l’Académie de musique de Sorel. En 1940, cet ensemble musical deviendra l’Harmonie Calixa-Lavallée de Sorel inc. À ce jour, la HCLS n’a connu que trois directeurs: MM. Georges Codling (1940-1987), Stéphane Laforest (1987-1995) et Claude Sheridan (1995-2000). L’Harmonie CAlixa Lavallée a une nouvelle directrice depuis l’année 2000, la petite-fille de M. Georges Codling, Mme Josée Laforest.

1917
Sorel: Joseph-A. Simard, J.-B.-T Lafrenière et Alcime Beaudet font l’acquisition des Chantiers Manseau. Cette transaction marque le début de l’expansion: importants contrats de dragage sur le Saint-Laurent, etc.. Voir 1937.

1919
Sorel: Joseph Simard devient gérant de la Sorel Light and Power.

1920
Sorel: Napoléon Chalifoux, propriétaire d’une ferme laitière, profite de la construction navale dans la région pour se lancer dans la distribution de lait. Aujourd’hui, l’entreprise emploie 125 personnes, a un chiffre d’affaires qui dépasse les 35 millions $. Plus d’une centaine de producteurs laitiers de la région lui fournissent sa matière première.

1926
Sorel: L’abbé Azarie Couillard-Després, curé de la paroisse Notre-Dame-de-Sorel de 1930 à 1939, publie Histoire de Sorel de ses origines à nos jours, qui demeure le seul ouvrage de synthèse sur le sujet à ce jour.

1927
Sorel: Le Sorelois Georges Monarque publie Un général allemand au Canada (le baron Friedrich Adolphus von Riedesel) – préface de Aegidius Fauteux.

1929
Sorel: Construction des élévateurs à grains sur le Saint-Laurent, à l’embouchure du Richelieu. — Le 26 décembre, un incendie détruit le quatrième Marché Richelieu. Il sera reconstruit l’année suivante, en même temps que l’Hôtel de Ville.. Contexte: Le 24 octobre, Jeudi Noir: krach de la bourse de New-York, début d’une crise économique dont les effets se répercuteront dans l’ensemble du monde industrialisé.

1930
Contexte: Sanction de la Loi d’aide aux chômeurs. (Sur l’histoire des lois d’assurance-chômage)

1931
Contexte: Adoption de la Loi des grands ponts, qui permet la construction de sept ponts, dont celui de l’île d’Orléans, de deux autres enjeambant la rivière Richelieu à la hauteur de Sorel et de Beloeil, celui de Yamaska et de Pierreville (lien avec Saint-François). ‚‚‚ En décembre, la Grande Bretagne confère au Canada sa pleine souveraineté et sa personnalité internationale par le Statut de Westminster.